astrophotographie astronomie fwhm eddie seguin

La nébuleuse de la tulipe Sh2-101

Voici une nébuleuse à émission dans la constellation du cygne connue sous le nom de la Tulipe mais surtout référencée par Stewart Sharpless dans son catalogue sous la désignation Sh2-101.

SH2-101 est située à 6000 années lumière de la terre.

Cette tulipe (Sh2-101) a été faite à Valdrôme, plutôt rapidement, dans le petit virage pour ceux qui connaissent le site, entouré d’amis astram toujours aussi sympa.

AstroPat, AstroThierry, VL, Gérard33, Whathefok, et d’autres étaient pas bien loin 

C’était bien bon d’être à 1600 mètres sous un ciel bien noir.

6x10min Ha
3×10 min O3 Bin1
3×10 min S2 Bin1

Toujours le même Setup :
Lunette triplet Meade 127 APO sur EQ6 Pro évolution
Réducteur de focale OPTEC 0.7x (F/D 5.2)
Atik 4000 et filtres astrodon

 

La voici uniquement prise dans longueur d’ondes Ha :

On retrouve également dans le champs photographique une étoile binaire X Cygnus X-1 et qui hébergerait un trou noir (le premier identifié).  Ce trou noir aurait une masse de 7 à 13 fois la masse solaire

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cygnus_X-1

Extrait de Wikipedia :

« Jusqu’au milieu du siècle précédent, les trous noirs n’étaient que des prédictions mathématiques. En 1965, les premières observations dignes d’intérêt eurent lieu : une étoile (HD 226868) fut repérée dans le ciel, en orbite autour d’une source de rayons X. On appela ce système binaire présumé Cygnus X-1 (1re source X répertoriée dans la constellation du Cygne). Un peu plus tard, en 1971, Tom Bolton identifia Cygnus X-1 comme un trou noir, en utilisant le télescope de l’observatoire David Dunlap à l’université de Toronto au Canada.
… Jusqu’en 2011, les astronomes pensaient que le trou noir stellaire de Cygus X-1 était le résultat de à la supernova de type SN II d’une étoile au moins 30 fois plus massive que le Soleil. Or la formation d’une telle supernova entraine également la formation d’une nébuleuse. La localisation et les mesures de vitesses plus précises de ce système stellaire, situé à 6 070 années-lumière par le VLBA, ainsi que l’absence de nébuleuse jettent une ombre sur ce scénario. Le trou noir serait alors du à un effondrement gravitationnel simple, sans explosion, d’une étoile comme les travaux des théoriciens Robert OppenheimerGeorge Volkoff et Hartland Snyder le prédisent. »

A mon niveau sur mon image ci-dessus,  j’observe une nébulosité bleu autour de Cygnus X-1.

Pour finir la petite localisation dans le ciel et les repères de taille apparente.

 

Et pour finir, la très sympathique vidéo de Valère Leroy, ami et créatif de talent (musique et animation vidéo), qui reprend notamment ces images :

Merci encore à lui.